Tutoriel – Goutte de rosĂ©e đŸŽ„

dimanche 24 janvier 2016 - 18 h 45 ' 02 ''


Pour peindre une goutte de rosĂ©e, il faut d’abord comprendre une chose :

Une goutte d’eau est par dĂ©finition invisible, ce n’est pas l’eau que l’Ɠil perçoit mais les interactions de l’eau avec son support et l’environnement. En effet, une goutte d’eau est transparente, ce qui nous fait la voir, c’est qu’elle a un effet grossissant et surtout qu’elle reflĂšte son environnement.

Il faut donc penser volume en crĂ©ant une ombre propre Ă  la base de la goutte et des reflets de lumiĂšre. Il faut Ă©galement penser Ă  l’environnement extĂ©rieur et aux Ă©lĂ©ments qui se reflĂštent Ă  l’intĂ©rieur de la goutte, par exemple des bĂątiments, une feuille, des nuages, un photographe, etc


Bien entendu, il n’est pas question de peindre tout un environnement en miniature dans la goutte mais de le suggĂ©rer par les ombres et les lumiĂšres.

Dans ce petit tutoriel, je vous ai prĂ©parĂ© une vidĂ©o qui montre en dĂ©tail mon cheminement. DĂ©solĂ©e, mon micro intĂ©grĂ© Ă©tant HS, je n’ai pas de son. Ainsi je vous fais un petit topo Ă  l’Ă©crit qui vous aidera Ă  comprendre la vidĂ©o plus facilement.

Quels pinceaux ?

J’utilise Dense watercolor (Aquarelle dense) avec des paramĂštres diffĂ©rents. Vous pouvez remarquer dans la vidĂ©o que j’utilise aussi un pinceau Transparent watercolor (Aquarelle transparent) qui est tout simplement le Dense watercolor paramĂ©trĂ© pour le mĂ©lange donc avec Amount of paint (QuantitĂ© de peinture) et Density of paint (DensitĂ© de peinture) Ă  0.

Attention, le Transparent watercolor que j’utilise n’est pas celui par dĂ©faut du logicel, je l’ai crĂ©Ă© Ă  partir du Dense watercolor. Je n’utilise pas celui par dĂ©faut. Si vous ne savez pas crĂ©er de pinceau Ă  partir d’un existant, il vous suffit de jouer avec les paramĂštres de Dense watercolor. J’ai crĂ©Ă© ce pinceau pour plus de facilitĂ©.

2

1

J’utilise aussi Hard eraser (Gomme dure) que j’adoucis pour avoir un effacement doux.

img 2016-01-24 Ă  18.27.10

Le procédé

Petit topo rapide, je vous laisse ensuite visionner la vidĂ©o qui n’est pas accĂ©lĂ©rĂ©e.

Je travaille sur un calque indépendant. En premier, je définis la forme de la goutte avec du blanc.

img 2016-01-24 Ă  17.53.31

Puis je rajoute un peu de jaune tirant sur la vert pour la lueur interne et je mĂ©lange l’ensemble doucement.

img 2016-01-24 Ă  17.55.17

Je travaille les dĂ©tails que j’adoucis aussi avec le Transparent watercolor et le Hard eraser (voir les configurations au-dessus)

img 2016-01-24 Ă  17.57.12 img 2016-01-24 Ă  18.00.59

Et voilĂ , le principe est de revenir rĂ©guliĂšrement sur la forme en alternant dĂ©tails et adoucissement afin d’obtenir une belle goutte. Il ne faut pas oublier une lĂ©gĂšre ombre. Attention, celle-ci doit ĂȘtre trĂšs discrĂšte, parce qu’une goutte est transparente, donc elle ne produit pas une ombre franche et sombre. Mais il faut poser la goutte sur la feuille donc une lĂ©gĂšre ombre pour pas qu’elle semble ĂȘtre en lĂ©vitation.

img 2016-01-24 Ă  18.33.43

 

âžĄïžÂ Visionner la vidĂ©oÂ đŸŽ„Â âŹ…ïž


Tutoriels crĂ©Ă©s et rĂ©digĂ©s avec Clip Studio Paint Pro – VidĂ©o capturĂ©e avec ScreeFlow – HĂ©lĂšneM ©2016 – All rights reserved


Soyez pas timide...